Devenir agriculteur biologique

Imprimer la page

L’accompagnement personnalisé

Soutenu par le Conseil régional, le pôle conversion bio est à disposition des agriculteurs pour les accompagner dans leur projet de conversion à l’agriculture biologique. Les conseillers des Chambres d’agriculture, d’Agriculture Biologique en Picardie et des associations de gestion sont vos partenaires

Prenez contact avec un conseiller de votre département


La bio c’est quoi ?

La production biologique est un système global de production agricole qui privilégie le respect des équilibres écologiques, la biodiversité et la recherche d'autonomie. Elle vise à fournir des produits sains, de bonne qualité nutritionnelle.

Ce mode de production est encadré par un cahier des charges www.agencebio.org/les-textes-reglementaires : il exclut l’utilisation de produits chimiques de synthèse et d'OGM et veille au respect du bien-être animal

Les grands principes de l'agriculture biologique :

- Mise en place d’un système de cultures basé sur l’agronomie et sur des pratiques préventives :

aménagement du milieu préservant un équilibre naturel propice aux auxiliaires, rotations longues et diversifiées, travail du sol approprié, choix d’espèces et de variétés adaptées, recours aux engrais

verts et aux légumineuses, valorisation des matières organiques…

- La complémentarité entre l'élevage et les cultures est un atout essentiel : prairie temporaire dans la rotation, effluents pour la fertilisation, souplesse dans la valorisation des récoltes.

- Mise en œuvre de moyens de lutte alternatifs : désherbage mécanique, lutte biologique. Recours parcimonieux aux produits de traitement autorisés.

Elle offre aux agriculteurs qui la pratiquent des avantages certains :

- Agriculture en adéquation avec les attentes sociétales.

- Valorisation des produits à un prix supérieur, compensant la différence de productivité.

- Développement de filières à cohérence économique et sociale.

- Relative autonomie.


Le B. A. BA de la réglementation

La période de conversion La conversion est une période de transition pendant laquelle l'agriculteur suit les règles du cahier des charges de l'agriculture biologique. La première année, la commercialisation de ses produits se fait en circuit conventionnel. Une valorisation des produits végétaux est souvent possible à partir de la deuxième année de conversion appelée C2 avec des prix entre conventionnel et bio (à destination de l’alimentation animale). Productions végétales : la période de conversion est de 2 ans pour les cultures annuelles et de 3 ans pour les cultures pérennes (arboriculture, viticulture...). Productions animales : la période de conversion est de 6 à 30 mois selon les espèces.

Dynamique de conversion

La mixité est autorisée : une exploitation peut produire à la fois selon un mode conventionnel et un mode biologique, avec des restrictions :

-        Pas de doublons en cultures : même espèce dont les produits ne sont pas distinguables par un non initié.

Exemple : grains de variétés de blé (et autres céréales), tubercules de variétés de pomme de terre de même forme et couleur.

-        Pas d’espèce semblable en élevage

Exemple : atelier bovin lait biologique et allaitant  conventionnel, atelier poules pondeuses biologique et poulets de chair conventionnel.

Cette mixité permet une évolution progressive de la conversion, de ne pas engager la totalité de l’exploitation.   Les agriculteurs ont le choix d'opter pour une conversion totale ou partielle de leur exploitation.

Dans ce deuxième cas, il est important d'apporter auprès de l'organisme certificateur des garanties sur la distinction des produits commercialisés sur la ferme.

Pour les productions végétales, cela revient à cultiver sur la ferme des espèces végétales différentes et à ne retenir sur le lieu de stockage que des produits issus d'un mode de production, biologique ou conventionnel.

Contacts

Aisne
Sébastien Juliac, élevage
tél.03 23 22 50 62

Mélanie Camgrand, cultures
tél. 03 23 22 50 07 

Oise
Christelle Récopé
, élevage
tél.03 44 93 37 86

Gilles Salitot, cultures
tél. 03 44 11 44 65
port. 06 81 95 93 59 

Somme
Pierre Menu, cultures
tél. 03 22 93 51 26
port. 06 86 37 56 45

Alain Lefevre, élevage
tél. 03 22 33 69 00

Un agriculteur bio?

Les agriculteurs et transformateurs biologiques ont l'obligation de se notifier auprès de l'Agence bio.