Vous êtes ici : Accueil > Publications

La publication en détail

Imprimer la page

Biodiversité en pratique: Ressource diversifiée en pollen = nombreux syrphes consommateurs de pucerons

 

Les syrphes rencontrés en milieu agricoles sont des insectes auxiliaires des cultures. La consommation de pucerons par de nombreuses espèces à l’état larvaire, leur capacité de dispersion à l’état adulte et leur forte démographie leur confèrent un rôle important dans la consommation de pucerons. Les syrphes adultes butinent les fleurs à la recherche de pollen et de nectar.

Lors d’une campagne de piégeage en zones de grandes cultures menée par la Chambre régionale d’agriculture en  Picardie, nous avons eu l’occasion d’étudier le contenu en pollens des tubes digestifs de six espèces de Syrphes adultes. Sur 395 individus analysés, 80 % des effectifs possédaient au moins un grain de pollen dans leur tube digestif. Au total, plus de 270 600 grains ont été estimés et analysés. Cela équivaut à environ 860 grains par tube digestif de Syrphes « positifs au pollen ».

Concernant les degrés de présence des pollens sur l’ensemble de l’échantillon, toutes espèces confondues, près de 10 % des effectifs possédaient au moins un grain de pollen de tilleul dans leur tube digestif. Cet arbre est ici le végétal dont le pollen est le plus fréquemment consommé. On retrouve aussi fréquemment ceux de la moutarde des champs, de la matricaire, du millepertuis perforé ou du troène commun.

Les pollens de plantes provenant des haies, lisières boisées, bandes aménagées et adventices sont trouvés très régulièrement et en grande quantité dans les tubes digestifs. Concernant les plantes cultivées, elles semblent être visitées ponctuellement mais peuvent représenter une importante quantité de pollens consommés. A l’inverse, les arbres, arbustes et arbrisseaux sont régulièrement visités mais les pollens consommés sont peu nombreux. Certaines espèces ne présentent pas les mêmes « patrons alimentaires » ce qui justifie le besoin de varier les espèces végétales et les strates de végétation pour proposer une floraison étalée dans le temps et des apports nutritifs variés.

La disponibilité en nourriture est un facteur important dans la répartition spatiale des syrphes au sein d’un paysage agricole. En apportant des ressources diversifiées en pollen et nectar, on favorise localement les adultes et on multiplie les sites de développement des larves. C’est le gage d’un meilleur contrôle biologique des pucerons.

Auteur & contact: Régis Wartelle, Chambre régionale d’Agriculture de Picardie
Pour plus d’informations: www.gestionsdeterritoire.fr

 

 

D’après: Contribution à la connaissance de la consommation de pollen par six espèces de Syrphes auxiliaires en milieux agricoles Jean-David CHAPELIN-VISCARDI & al. in  L’Entomologiste, tome 71, 2015