Vous êtes ici : Accueil > Publications

La publication en détail

Imprimer la page

Biodiversité en pratique: Réimplanter de la Jachère Environnement Faune Sauvage (JEFS), Pourquoi pas vous ?

 

Les évolutions de la PAC et notamment la diminution progressive du taux de gel obligatoire a conduit à une réduction significative des surfaces en JEFS dans la Région.

Pourtant les JEFS présentent de nombreux atouts. Elles offrent d’abord le gîte (zone de refuge) à la petite faune sédentaire de plaine, notamment la Perdrix grise, et aussi le couvert (zone de nourriture), notamment pour les poussins, insectivores contrairement aux adultes. Judicieusement réparties sur l’ensemble du territoire, elles assurent une répartition homogène des populations de gibier. Certains couverts de JEFS, notamment à base de phacélie, de légumineuses ou de fleurs comme la Centaurée ou le Cosmos, présentent également un intérêt alimentaire pour les pollinisateurs comme l’abeille domestique.
Enfin, les JEFS peuvent aussi jouer un rôle significatif dans la lutte contre l’érosion des sols, la protection de la qualité des eaux ou la préservation des paysages.

Le fait que les semences de JEFS soient offertes à hauteur de 4 % de la SAU peut constituer un atout supplémentaire.

12 mélanges favorables à la faune sauvage et plus largement à la biodiversité sont disponibles. Certains d’entres eux (les mélanges mellifères) comptent double dans le calcul des Surfaces Equivalentes Topographiques (SET).

Les semences doivent être réservées avant le 20 février 2014 directement auprès de votre Fédération Départementale des Chasseurs. Elles devront être implantées avant le 1er mai et rester sur pied au moins jusqu’au 15 février de l’année suivante voire plus pour les mélanges pluriannuels.

Contacts :
Anthony Danesin - Fédération des Chasseurs de la Somme
Yannick Decoster - Chambre d’agriculture Somme
Pour plus d’informations : www.gestionsdeterritoire.fr

 

 

Crédits photos : Fédération des Chasseurs de la Somme