Vous êtes ici : Accueil > Publications

La publication en détail

Imprimer la page

Biodiversité en pratique: Préserver et suivre les pollinisateurs en milieu agricole !

Les pollinisateurs indispensables pour la nature et pour l'agriculture

En Europe, les pollinisateurs fertilisent plus de 84 % des espèces cultivées et plus de 80% des fleurs sauvages. La valeur annuelle des productions agricoles qui en dépendent est supérieure à 22 milliards d'euros. La problématique du déclin des abeilles concerne les espèces domestiques et sauvages (2500 en Europe).

Une mortalité "anormale"

Depuis une quinzaine d'années, de très nombreux apiculteurs sont confrontés à des affaiblissements soudains et des mortalités parfois massives de colonies. Les experts s’accordent désormais sur le fait qu’une cause unique n’est pas responsable de ce phénomène.
Plusieurs paramètres se combineraient et se renforceraient parmi lesquels :

  • interactions entre polluants et maladies
  • exposition chronique à de multiples polluants
  • dégradation de l'habitat et des ressources alimentaires des abeilles
  • réduction de diversité génétique des abeilles

Des leviers d’action en apiculture et agriculture

Les causes étant identifiées il est possible d’agir en combinant bonnes pratiques apicoles (suivi des colonies, transhumance, mesures sanitaires...), bonnes pratiques agricoles (agriculture intégrée et biologique, choix et conditions d’application des produits phytosanitaires…) et  mesures favorables à l'environnement  (préservation des prairies, jachères apicoles…).

Si vous souhaitez avoir très facilement un aperçu de l’abondance et de la diversité des abeilles sauvages de votre exploitation agricole vous pouvez installer des nichoirs à pollinisateurs dans le cadre de l’Observatoire agricole de la biodiversité.

Contact : Régis Wartelle - Chambre d'agriculture des Hauts-de-France - 03 22 33 69 54

Pour plus d’informations : www.gestionsdeterritoire.fr