Vous êtes ici : Accueil > Publications

La publication en détail

Imprimer la page

Biodiversité en pratique: pour les auxiliaires, bandes fleuries ou agroforesterie ?

 

Les aménagements paysagers rendent de nombreux services à l’agriculture. Ils permettent notamment l’hébergement d’auxiliaires qui en régulant les organismes ravageurs limitent le recours aux produits phytosanitaires. Les agriculteurs souhaitent souvent savoir quels types d’aménagements choisir.

 

 

 

Les Chambres d’agriculture de Picardie participent à des projets de recherche appliquée et suivent les auxiliaires en agroforesterie et en bandes fleuries. En 2015, 7 parcelles agroforestières de la Somme et de l’Oise ont été suivies. Des suivis ont aussi débuté sur des bandes fleuries (mélange de vesce, sarrasin, dactyle, aneth et alysse) dans le cadre du nouveau projet national MUSCARI.

 

 

 

Parmi les milliers d’insectes récoltés en mai et juin 2015 plus de 5 000 sont des pollinisateurs et des auxiliaires (hyménoptères, syrphes, coccinelles et chrysopes principalement). Ces chiffres témoignent de la fréquentation de ces aménagements par les auxiliaires. L’intérêt de l’agroforesterie se confirme. Les bandes fleuries semblent aussi être très attractives et cela très rapidement après le semis pour les espèces précoces.

 

 

Les suivis vont se poursuivre en 2016 avec notamment la comparaison de plusieurs mélanges fleuris. Nous pouvons nous demander si les bandes fleuries, parfois plus simples à intégrer dans les rotations agricoles,  seraient une alternative aux plantations? Ou faut-il au contraire diversifier ses aménagements pour diversifier les pollinisateurs et auxiliaires? 
 
Auteurs et contact:
Régis Wartelle et Marie Baton (stagiaire), Chambre d’agriculture de Picardie

En savoir plus sur Gestions de territoire : www.gestionsdeterritoire.fr
Identifier les auxiliaires grâce à www.unebetedansmonchamp.fr