Vous êtes ici : Accueil > Publications

La publication en détail

Imprimer la page

Biodiversité en pratique: Les corridors écologiques, des passerelles indispensables pour la biodiversité

En 2014, une première année de suivis « biodiversité » a été mise en place en Picardie par les Chambres d’Agriculture de Picardie, en collaboration avec le Conservatoire d’Espaces Naturels de Picardie.
Ces suivis ont pour objectif de :

  • réaliser un état des lieux de l’efficacité des Mesures agroenvironnementales territorialisées « Corridors écologiques » sur des parcelles sous contrat depuis 2012 pour les plus anciennes ;
  • observer l’évolution d’espèces  « cibles » sur plusieurs années.

 

Côté pratique, 3 territoires picards sont concernés par ces suivis : Laonnois (Aisne), Valois (Oise) et Santerre Sud (Somme), selon des enjeux « Corridors » identifiés sur ces territoires, tels que la préservation de prairies sèches et humides. Pour rappel, un corridor écologique a pour vocation d’assurer un rôle de passerelle entre des réservoirs de biodiversité au sein d’un maillage d’agro-systèmes, pour des espèces faunistiques et floristiques afin d’éviter leur isolement et/ou leur disparition. Six protocoles sont pratiqués sur les parcelles suivies sous forme d’inventaires naturalistes : reptiles, oiseaux, papillons, criquets, chauves-souris et flore, et sont réalisés sur plusieurs mois entre Avril et Août.

 

 

 

L’année 2014 a permis  d’observer des différences entre les parcelles suivies, notamment au niveau de la flore. Les parcelles en création de couvert végétal présentent moins d’abondance et de diversité que les parcelles en réduction ou en arrêt de fertilisation, où la végétation est installée depuis plusieurs années. Cependant, ce premier constat permet d’avoir une idée de l’évolution des nouveaux cortèges floristiques pour les années futures.

 

 

 

Cette année, il est déjà possible de noter une augmentation de la diversité et de l’abondance floristique sur les parcelles par rapport à 2014. Certaines passent du simple au double au niveau du nombre d’espèces observées ce qui note un impact positif rapide de la mise en place de mesures agro-environnementales! Côté faune, la campagne de suivi permet d’observer une évolution positive du nombre d’individus par parcelle.

Auteurs et contacts :
Leslie Maestro - Chambre d’Agriculture de la Somme
Cécile Augrain - Chambre Régionale d’Agriculture de Picardie – 03.22.33.68.90

 

 

Pour plus d’informations : www.gestionsdeterritoire.fr
Retrouver la brochure MAE « Corridors - Évaluation des effets des MAE sur l’environnement »
Crédits photos:L.Maestro/CDA Somme