Vous êtes ici : Accueil > Publications

La publication en détail

Imprimer la page

Biodiversité en pratique: les campagnols

Sachant qu'un campagnol atteint sa maturité sexuelle à l'âge de 2 mois, qu'une portée peut compter 2 à 8 petits et qu'il peut y avoir 5 à 6 portées par an, on comprend aisément l'importance d'intervenir rapidement contre ces rongeurs.

Les campagnols sont de petits rongeurs herbivores gloutons.  On distingue deux types de campagnols:

  • Le campagnol des champs, d'une dizaine de centimètres, se nourrit de pousses d'herbe, de luzerne et de céréales, de graines, de racines et de bulbes en quantité journalière importante : 2 fois son poids par jour.
  • Le campagnol terrestre, plus gros (12 à 22 cm), est le plus redouté. Très présent dans l'est de la France et en régions montagneuses, il avale, tous les jours, l'équivalent de son poids en racines.  C'est le fameux rat taupier !

Sachant qu'un campagnol atteint sa maturité sexuelle à l'âge de 2 mois, qu'une portée peut compter 2 à 8 petits et qu'il peut y avoir 5 à 6 portées par an, on comprend aisément l'importance d'intervenir rapidement contre ces rongeurs.  

L’absence d'arbres ou de haies est un des facteurs favorables à l'installation des campagnols. En effet, sans ces éléments paysagers, les prédateurs naturels des campagnols ne peuvent s'approcher de leurs proies. Il faut savoir que les campagnols ne circulent pas seulement sous terre, et c'est bien sur terre que leurs ennemis se trouvent. Parmi les prédateurs, on compte les rapaces (buses, hiboux, chouettes...), les pies, les corbeaux, les renards, ...
Implanter une haie, former un tas de pierres (belettes, fouines), installer des perchoirs et des nichoirs à rapaces en bordure de la zone infestée sont donc les premières actions à mener.

La rotation des cultures et le travail du sol permettent également de lutter indirectement.
La lutte chimique n'interviendra qu'en dernier recours dans le cadre d'un plan de lutte établi par les (F.R.E.D.O.N.). Fédération REgionale de Défense contre les Organismes Nuisibles.

Contact et auteur: Benoît Lemaire, Chambre d’agriculture de l’Aisne
03 23 22 50 06
Crédits photos: MNHN