Vous êtes ici : Accueil > Publications

La publication en détail

Imprimer la page

Biodiversité en pratique: La biodiversité est dans le pré !

 

L’élevage contribue aussi à la préservation de la biodiversité des prairies, en plus de sa finalité première de production.
Le pâturage influe sur la structure et la biodiversité des couverts prairiaux du fait de la défoliation. Les animaux réutilisent préférentiellement les zones préalablement consommées. Ceci engendre une hétérogénéité des couverts favorable à la biodiversité.

 

 

 

Le niveau de fertilisation et le chargement sélectionnent les espèces végétales présentes. L’allongement de la saison de pâturage et une rotation aménagée qui évite de faire pâturer les parcelles au moment du pic de floraison auraient ainsi un effet favorable sur la biodiversité.
Le maintien d’une diversité d’utilisation des surfaces au sein des exploitations d’élevage permet la coexistence d’états de végétation favorables à la diversité végétale et à l’entomofaune au sein d’une mosaïque paysagère. Les cycles alimentaires sont alors recréés.

 

 

De plus, la présence d’arbres, de mares, la pérennité des couverts, leur présence toute l’année et le non travail annuel du sol permettent à des flores et faunes spécifiques de reconquérir ces milieux en y effectuant leur cycle de reproduction complet. L’utilisation de barre d’effarouchement et de la fauche centrifuge lors des interventions préserve ces effets favorables.
A l’échelle de petites régions agricoles, il y a donc un grand intérêt à préserver la diversité des types d’exploitation des prairies: type d’élevage différents, intensivité et fertilisation variées, maintien des éléments fixes du paysage…
La biodiversité naît souvent de la diversité.

Auteur, contact et crédits photos: Claire Beller, Chambre d’Agriculture de l’Oise
03 44 11 44 52
Pour plus d’informations: www.gestionsdeterritoire.fr