Vous êtes ici : Accueil > Publications

La publication en détail

Imprimer la page

Biodiversité en pratique: en zone agricole, protégez les amphibiens !

 

La majorité des amphibiens est associée aux milieux aquatiques lors de leur reproduction dans les milieux humides. Les friches, champs, bois, bandes herbeuses les accueillent ensuite une bonne partie de leur vie, après leur métamorphose. Les cachettes se trouvant à proximité des points d’eau sont importantes.

Certaines activités agricoles affectent les habitats des amphibiens et contribuent au déclin de leurs populations. Le drainage et le comblement des mares entraînent la disparition de milieux humides. L'arasement des haies provoque la perte des habitats terrestres et la coupe d’arbres baisse l’humidité du sol. Les engrais et pesticides sont très néfastes pour ces animaux qui utilisent leur peau pour respirer. Ces produits affectent directement cette fonction vitale, ainsi que leur cycle de reproduction.
 
L’aménagement ou la conservation d’abris au sol, de bandes herbeuses, de mares et la réalisation d’aménagements hydro-agricoles sont des solutions favorables au maintien des amphibiens. Tout en leur redonnant des habitats propices, ces solutions permettent également d’améliorer la qualité de l’eau.
Par exemple, l’aménagement d’une petite retenue d’eau dans un fossé crée des microhabitats riches en végétaux indigènes et en insectes aquatiques. Les amphibiens y trouveront alors des sites d’alimentation et de reproduction. L’eau doit se maintenir suffisamment longtemps dans le fossé pour permettre aux espèces présentes de réaliser leur cycle de reproduction.

Les amphibiens sont des animaux très fragiles qui utilisent à la fois les milieux terrestre et aquatique. Ils réagissent fortement aux changements environnementaux et sont de bons indicateurs de l’état de santé d’un milieu.

Auteurs et contacts :
Claire Beller - Chambre d'agriculture de l’Oise
Damien TOP - Conservatoire des espaces naturels de Picardie – Antenne de l’Oise

 

 

 

Pour plus d’informations : www.gestionsdeterritoire.fr

 

 

Crédits photos: D. Top/CENP