Vous êtes ici : Accueil > Publications

La publication en détail

Imprimer la page

Biodiversité en pratique: Concevoir son projet de plantation d’une haie, les questions préalables

Elément pérenne du paysage, il est important de concevoir en amont son projet de plantation de haie afin que celle-ci corresponde à ses attentes/objectifs tout en étant conscient des potentielles contraintes liées à son implantation.

Quels objectifs ?
La première étape consiste à s’interroger sur les objectifs ayant conduit au choix de la plantation  d’une haie. Cherche-t-on un effet brise-vent, à lutter contre l’érosion, à développer la biodiversité, à produire du bois, ou bien à intégrer les bâtiments dans le paysage … ? Ces objectifs peuvent  être multiples et complémentaires.

Pour y répondre, différents types de haie existent. Ainsi, la haie arbustive, favorable à la biodiversité ou à la lutte contre l’érosion, a un intérêt limité en brise-vent ou pour la production de bois énergie. La haie alternant arbres et arbustes permet de répondre à tous les objectifs, mais peut présenter des inconvénients (ex : ombre portée sur les cultures).

Où la localiser ?
Le choix du lieu de la plantation dépend de l’objectif recherché. Contre la lutte contre l’érosion, la haie sera plantée en partie haute du bassin versant, le long des courbes de niveau, afin de freiner les départs d’eau. Les haies brise-vent seront plantées perpendiculairement aux vents dominants.
Pour limiter les effets d’ombre portée permanente, privilégier, si possible les plantations en axe Nord-Sud.

Quelles essences planter ?
Le choix d’essences est assez large et les conditions de sol des parcelles agricoles ne constituent généralement pas un frein au choix de l’une ou l’autre. Mais une attention doit quand même être portée sur ce point, certaines essences (surtout au niveau des arbres) comme le merisier ne devant pas être implantées en terrain à dominante argileuse ou avec une charge en cailloux trop forte.

Le choix des essences se fera donc selon les objectifs préalablement définis : la haie brise vent alliera arbres et arbustes alors que la haie arbustive à vocation faunistique sera composée d’arbustes à production de petits fruits, mais aussi d’essences à feuillage persistant, créant ainsi gite et couvert pour la faune.

Ces quelques éléments de réflexion pourront être complétés par des publications en ligne sur notre site [Rubrique : Arbres et arbustes].

Pour en savoir plus : www.gestionsdeterritoire.fr

Auteur et contact : Marie Pillon, Chambre d’agriculture de l’Oise