Vous êtes ici : Accueil > Publications

La publication en détail

Imprimer la page

Biodiversité en pratique: Comment évaluer la biodiversité de son exploitation?

 

L'agriculture influence la biodiversité par ses activités et, est essentielle dans la pérennisation des écosystèmes utiles pour l’agriculture: micro-organismes, insectes pollinisateurs, auxiliaires de culture, macro faune, etc…
Pour avoir des informations sur la biodiversité, il faut avoir recours la plupart du temps à des observations de terrain.

 

 

 

Selon la méthode de collecte, la nature des données récoltées varie. Elles peuvent aller d’une simple mention de présence/absence d’espèces faunistiques et floristiques jusqu’à des indices d’évaluation de la biodiversité. La plupart du temps, les données sont le nombre d’individus de telle espèce sur la surface étudiée et le nombre total d’individus tous taxons confondus.

 

 

Les parcelles observées doivent être sélectionnées en fonction de ce que l’on veut mettre en évidence et doivent toujours être comparées avec un témoin. Par exemple, pour vérifier les bénéfices d’un aménagement paysager comme les haies, vous devez choisir une parcelle témoin ne comportant pas de haie et une parcelle avec une haie. La méthodologie est la même pour évaluer un changement de pratique tel que la limitation de la fertilisation ou encore le type de travail du sol.

Exemple de protocoles d’observations de la faune sauvage dans et autour de parcelles agricoles :

  • Abeilles solitaires: pose de nichoirs à abeilles solitaires.
  • Papillons: comptage visuel des papillons le long d’une parcelle.
  • Invertébrés terrestres comme les ravageurs et les auxiliaires : observation sous des planches posées à même le sol.
  • Vers de terre: arrosage de placettes au sol avec une solution « eau + moutarde ».

Auteur: Manon Gomel, Chambre d'agriculture de la Somme
Contact: Jérôme Cipel, Chambre d'agriculture de la Somme
Pour plus d’informations: www.gestionsdeterritoire.fr
Crédits photos: J.Daire/CRA Picardie