Vous êtes ici : Accueil > Publications

La publication en détail

Imprimer la page

Biodiversité en pratique: Auxiprod, 3 ans pour mieux comprendre les carabes et leur comportement

 

Le réseau Auxiprod est constitué de 63 agriculteurs en Picardie. Depuis 2011, ils participent activement à suivre quelque 130 espèces de carabes dans une ou plusieurs parcelles par ferme. Les piégeages des 79 000 carabes piégés depuis 2011 ont été analysés et font l’objet d’une brochure disponible sur le site des Chambres d'agriculture de Picardie.

 

 

 

L’objectif est de comprendre ce qui pourrait améliorer ou réduire la présence et la diversité des carabes. A ce titre, le travail du sol semble être un des déterminants les plus forts. Les parcelles en non-labour (semis direct ou travail uniquement superficiel) sont les plus riches (de 50% à 100% plus riches) et les plus diversifiées en carabes. Dans le cas où le labour est nécessaire, un labour alterné (tous les 2 ou 3 ans) est plus favorable pour maintenir le nombre et la diversité des carabes. On constate également que dans les parcelles historiquement sans labour, le fait de labourer une année ne remet pas tous les compteurs à zéro : l’historique de la parcelle est important sur le moyen terme.

 

 

 

Les carabes sont en général plus nombreux et diversifiés en parcelle qu’en bordure. La présence d’aménagements parcellaires est cependant favorable pour améliorer leur présence et l’équilibre entre les espèces. Les bandes enherbées sont les plus attractives et contribuent aussi mieux à l’équilibre entre les espèces que les haies continues ou les talus.

 

 

 

Les carabes sont sensibles à l’humidité du sol. Pour preuve, en année sèche, les carabes se maintiennent bien mieux en sol profond que superficiel. Toutes les pratiques qui maintiennent une bonne humidité de surface sont donc favorables (couvert végétal et mulch, travail du sol superficiel).

 

 

 

L’effet des produits phytosanitaires n’a pas pu être démontré de manière satisfaisante (effet des différentes matières actives, périodes d’application, etc.).
Maintenant que les grands facteurs favorisant les carabes sont identifiés, le réseau va travailler plus précisément à évaluer le service rendu par les carabes contre les limaces. Des suivis croisés limaces/carabes vont être réalisés.

 

 

 

Dans cette optique, si vous souhaitez intégrer ce réseau innovant, vous pouvez vous manifester auprès de nous, et nous vous intégrerons au groupe (dans la mesure des places disponibles).
N’hésitez pas également à utiliser le site unebetedansmonchamp.fr qui donne des méthodes simples pour l’identification des auxiliaires.
Auteurs : Corinne Lescaudron et Rémi Masquelier, Chambre régionale d’agriculture de Picardie
Contact : Rémi Masquelier - 03 22 33 69 55
Pour plus d’informations : www.gestionsdeterritoire.fr

 

 

Crédits photos : Poecilus.cupreus_James Lindsey - Creative Commons