Vous êtes ici : Accueil > Publications

La publication en détail

Imprimer la page

Biodiversité en pratique: Arbres têtards et biodiversité, laissons vivre les arbres morts !

Outre le rôle de corridor biologique des réseaux de haies, les arbres têtards, souvent présents en alignements, constituent un lieu de vie et de circulation de nombreuses espèces animales, notamment grâce aux cavités qui les caractérisent.

Le centre des troncs se désagrège sous l’effet des attaques des larves d’insectes xylophages, des mycéliums de champignons et de bactéries. Du terreau se forme alors et peut servir de support à quelques plantes (fougères, géranium herbe à robert, sureau, mousses, lichens…).

De nombreux insectes, en particuliers les coléoptères trouvent dans ces cavités le gîte et le couvert indispensables à leur reproduction.
Les arbres têtards constituent des nichoirs naturels pour les oiseaux. Les cavernicoles primaires (Pics) creusent les premières cavités. Les cavernicoles secondaires s’y installent ensuite : Mésanges, Rapaces diurnes et nocturnes... La tête élargie de la « trogne » se couvre souvent de lierre et favorise alors les Pinsons, Troglodytes… Les fleurs du lierre à l’automne offrent des ressources aux pollinisateurs avant l’hiver et la fructification hivernale est très consommée.

Les arbres têtards sont aussi d’importants abris hivernaux pour les petits mammifères qui s’y réfugient, s’y nourrissent, hibernent et mettent bas : Lérot, chauve-souris, fouine, belette, hérisson, écureuil...
Enfin, certains amphibiens (Salamandre, Triton, Crapaud…) et reptiles se dissimulent souvent dans le terreau près du sol pour se protéger du froid hivernal et des chaleurs estivales.

« Laissons vivre les arbres morts !» : ils abritent des espèces de grande valeur écologique

et ces « trognes » agrémentent notre paysage.

Auteur : Claire Beller - Chambre d’agriculture de l'Oise

Pour plus d’informations : www.gestionsdeterritoire.fr

Crédits photos: C.Beller/CA Oise