Réseau rural agroforestier français

Imprimer la page

Animer, fédérer, capitaliser, mutualiser en Hauts-de-France

Les travaux prioritaires à mener suite à l’enquête et aux échanges avec les acteurs régionaux

Axe 1. Structuration, animation et co-pilotage d’un réseau de l’agroforesterie

  • Identifier les acteurs des filières et les agroforestiers potentiels / Réseau dynamique performant
  • Fédérer les acteurs et faire du RRAF le point convergent en Hauts-de-France

 Axe 2. Capitalisations, mutualisations et partage / transfert des connaissances

  • Acquérir des références techniques, économiques et scientifiques
  • «Démontrer» avec des chiffres clefs locaux les avantages et les inconvénients (limités?) de l’arbre
  • Mutualiser les moyens et les compétences (accompagnement? parcelles de références?)
  • Sensibiliser, accompagner et former
  • Illustrer la définition de l’agroforesterie au sens large (plus large que les alignements d’arbres intra-parcellaires)
  • Porter une attention particulière à l’enseignement agricole

Axe 3. Accompagnement des politiques publiques et structuration des filières

  • Soutenir les politiques publiques
  • Contribuer au Schéma régional biomasse
  • Simplifier la réglementation et les procédures
  • Rendre admissibles tous les systèmes agroforestiers
  • Communiquer sur les différents dispositifs de soutien (publics et privés) et en imaginer?
  • Recenser les projets potentiels qui seraient «en attente»

Quelques illustrations des agroforesterieS picardes:

(crédits photos: R.Wartelle/CRA HdF)

Cadre national

Dans le cadre de l'Appel à Projet "Mobilisation Collective pour le Développement Rural" du Réseau Rural Français, l'AFAF, l'APCA, l'IDF, la FNCUMA, l'APAD et l'AFAC-A ont reçu l'aval du Ministère de l'Agriculture pour constituer un Réseau Rural Français pour le développement de l'Agroforesterie (RRAF) .

Il réunit un large partenariat autour des 6 têtes de réseau nationales et 13 structures régionales et locales.
Il vise à fédérer l’ensemble des parties prenantes du développement de l'agroforesterie et à coordonner leur action, à tous les niveaux d’organisation et de territoire (échelles locale, régionale, nationale).

L’agroforesterie, c'est:

  • le bocage
  • les prés vergers (pâturages d’animaux sous des arbres fruitiers : 165 000 ha)
  • l’intra-parcellaire aligné (près de 3000 ha)
  • le sylvo-pastoralisme (pâturages d’animaux en forêt)


Les objectifs du RRAF:

  1. Structurer, animer, coordonner un réseau de l'agroforesterie de niveau national
  2. Capitaliser, mutualiser, partager et transférer les connaissances et les savoirs
  3. Accompagner les politiques publiques et la structuration des filières agroforestières

Contact

Hauts-de-France
Régis Wartelle
03 22 33 69 54